Le Système PEAT ou Activation et Transcendance
de l’Energie Primordiale

 

Le système PEAT, outil de développement personnel, est un ensemble de méthodes ayant pour but de réunifier ces forces opposées, ces contrastes appelés polarités.

Tous, nous baignons dans un monde de dualités et aspirons à retrouver notre UNICITÉ, là où nous faisons UN avec ce qui nous entoure.

Des systèmes tels que le Tarot, l’Alchimie, l’Occultisme du 19ème siècle, le Taoïsme et le Zen sont conscients de ce processus.

Toute la Kabbale parle essentiellement de la neutralisation des opposés ;  apprendre à fusionner les polarités et à les ramener au centre de notre conscience est primordial.

 

Ce centre, ce point où deux aspects opposés se rejoignent,  a pour nom….

LA VOIE DU MILIEU

 

Ceci est le plus grand secret de toute science spirituelle. L’Alchimie pour ne citer qu’elle, traite essentiellement de la neutralisation des polarités… l’Ecole philosophique Advaita Vedanta, un des systèmes les plus profonds du pragmatisme, vise uniquement à atteindre l’état de non dualité… Advaita signifie…. « NON DUALITE »

 

Mais alors, quel est donc ce monde de dualités dans lequel je vis et comment le définir ?

 

Contrastes………..oppositions……….. où j’alterne  entre un état et son contraire !!

 

Parmi une cinquantaine de polarités essentielles, et des millions d’autres… en voici quelques unes pour exemple :
l’échec………………………….la réussite
le bien…………………………..le mal
la santé………………………….la maladie
la richesse………………………la pauvreté
la joie……………………………..la tristesse
la peur……………………………..la confiance

……………………….etc…………….etc……………..etc……

 

Alors dans ce monde là, il est primordial d’en comprendre les règles  

Tenter de ne garder que la polarité positive sans son pôle opposé est utopique, voire impossible… Telle l’ombre qui suit le soleil, la polarité négative suit sans cesse la polarité positive…. comme les deux faces d’une pièce de monnaie, elles sont tout simplement indissociables !!!

 

Si je nie le pôle A en ne visant que le pôle B, je crée un état de conflit interne et m’éloigne toujours de l’Unité si recherchée.

 

Posséder  de l’argent, être heureux en amour, avoir une vision de la vie où les problèmes sont résolus, où j’ai tout ce que je désire si je le demande  n’est pas possible par la suppression du pôle négatif.

 

Tant que nous fonctionnons dans un monde duel, un des pôles ne peut être oublié en chemin, il existe autant que et avec son opposé.

 

Alors je définis un aspect comme bon et l’autre mauvais… je m’identifie au bon et combats le mauvais. Par la nature dualiste de notre Univers, se créent des situations où je me sens divisé, des dichotomies telles que Moi et les Autres, le Bien et le Mal, la Lumière et l’Obscurité… comme assis sur une balançoire, j’oscille  entre l’un et l’autre.

 

Car il est impossible d’être dans deux états intérieurs opposés en même temps.

 

Alors, où donc se cache la réponse ?

 

Pour transcender un tel état de séparation, les sages, les shaman ou les enseignants spirituels ont créé et appliqué, depuis des temps immémoriaux, des techniques d’union d’opposés afin de retrouver un état d’Unité Intérieure.

 

Lorsque je suis dans cet état, toute comparaison disparaît …. car le principe de la comparaison est l’essence même de la dualité… je définis quelque chose comme étant froid parce que je connais le chaud… la force en regard de la faiblesse, l’agressivité par rapport à la tolérance, la beauté/la laideur

 

Dans ce monde là, il y a la notion d’avancer par rapport à reculer !!!!! et pourtant dans un état d’Unité Intérieure, il y a mouvement, peu importe où ce mouvement me porte, la définition de lourdeur ou de légèreté devient simplement un poids ni léger, ni lourd… et avoir ou ne pas avoir n’existe plus. Je suis capable d’expérimenter le moment présent comme un moment de vie UNIQUE dans l’instant.

 

Toute notion de comparaison créée la souffrance, la douleur devient encore plus aigüe car je la compare à la non-douleur vécue à un autre moment et mon désir habituel d’y retourner pour m’y sentir bien accroît ma souffrance du moment. La tristesse devient plus intolérable lorsque je pense aux moments joyeux que j’ai souvenir d’avoir vécus…

 

Pourquoi est-ce si difficile de vivre l’instant présent sans cette notion de comparaison ?
Tout vécu contient une charge émotionnelle; un moment de tristesse rappelle consciemment ou inconsciemment un autre moment de tristesse vécu dans le passé et accentue le fait qu’il m’est impossible de vivre de la joie dans l’instant.

 

Cette accumulation de moments tristes (ici dans notre exemple) constitue ce qu’on pourrait appeler une charge émotionnelle. Celle-ci forme une masse compacte qui agit sur et sépare les deux éléments de la polarité.

 

Imaginez deux bulles,

l’une s’appelle TRISTESSE
l’autre               JOIE…………………….

entre les deux se trouve une masse compacte de moments de vie où j’ai été triste et j’ai été joyeux.

 

En éliminant cette charge par le processus PEAT, dès que cette charge est vide, les deux polarités s’attirent l’une vers l’autre naturellement pour se rejoindre et former un tout

 

Que se passe t il alors ?

Lorsqu’un évènement triste survient, je suis plus en mesure de l’accepter comme faisant partie intégrante de ma vie.

 

Il est évident que l’évènement ne va pas m’empêcher de ressentir cette tristesse, voir de pleurer…. c’est normal, MAIS elle ne va plus se transformer en désespoir, dépression, car dépourvue de charges antérieures au moment présent, je peux appréhender la situation de façon toute nouvelle, et ne plus être alourdie par ces fameuses expériences du passé.

 

Un  moment joyeux, je l’apprécie sans m’y accrocher…. car JE SAIS, grâce à la méthode PEAT et ses expériences vécues depuis lors, qu’il fait partie intégrante de la vie, et, au lieu de m’accrocher par crainte de retomber dans un moment sombre, je peux le vivre sainement, dans l’instant POUR CE QU’IL EST.

 

Quelle que soit l’émotion, je sais, au fond de moi même qu’elle passe, … s’en va… revient…

 

Plus encore, je sentirai l’existence en moi de la joie, quand je serai triste et l’existence de la tristesse alors que je serai joyeux. Ainsi je me situerai au centre, en équilibre, entre la Tristesse et la Joie, connaissant l’existence de l’une et de l’autre, les sachant indissociables.

 

Ce travail de libération des charges émotionnelles situées entre les pôles et les séparant est fondamental pour tout type de thérapie et de développement spirituel.

 

Ainsi, nous expérimentons le retour à l’Unité, préconisé et enseigné par les enseignants spirituels depuis des millénaires.

 

Son fondateur :

Zivorad M.Slavinski, originaire de Serbie, vivant à Belgrade s’est inspiré de divers systèmes existants, tels que la psychologie énergétique, la digipuncture et d’autres techniques alternatives pour développer en 2002 cet ensemble d’une dizaine de méthodes uniques où il est possible de transcender la dualité et tendre vers la réunification des contraires en moi.

 

Son système s’est d’abord développé aux Etats-Unis, en Russie et en Australie.

 

C’est après plusieurs stages avec Zivorad Slavinski, à Belgrade et en Belgique, et l’obtention de mon diplôme de formatrice, que j’ai l’immense bonheur aujourd’hui de pouvoir diffuser cette approche en langue française.